Les deux sortes de régimes les plus inhabituels et extrêmes! Vous est-il déjà arrivé de vous demander combien de temps vous passez à manger et dormir? Lorsque l’on prend conscience que l’on passe 1/3 de sa vie à dormir et minimum 1 heure par jour à manger, l’idée d’économiser ce temps ne vous vient-elle pas?

Nous vous présenterons donc ici les deux cas de régime (c’est à dire de réduction voir d’arrêt) les plus extrêmes jamais inventés: réduction du temps de sommeil et arrêt de consommation de solide.

Le sommeil polyphasique et le régime pranique vous feront sans doute prendre conscience que le corps est beaucoup plus fort que nous le croyons.

Nous vous mettons en garde, ces pratiques mal appliquées peuvent être très dangereuses pour votre santé et sont toutes deux critiquées par les scientifiques pour leur véracité. Ainsi, nous ne prônons en aucun cas que ces régimes fonctionnent et n’en faisons pas la promotion.

Mais tout de même, si c’était possible, que feriez-vous de tout ce temps libre?

I) Le sommeil polyphasique

  1. Pourquoi dormons nous
  2. La pratique
  3. La théorie
  4. Les controverses

II) Le régime pranique

  1. Les explications
  2. Pourquoi tu manges?
  3. Le processus des 2 jours
  4. Dangerosité et scepticisme

III) Pour aller plus loin: les grands reportages

1- Le sommeil polyphasique: optimiser son sommeil pour profiter à 100% de son éveil

La plupart des êtres humains passent 1/3 de leur vie à dormir a raison de 8 heures par jour.Si vous avez des projets à accomplir vous avez sans doute déjà « sacrifiez votre sommeil » en restant éveiller en baillant au corneille afin de soumettre votre essai de chimie.

Et s’il n’était plus question de sacrifice mais mais d’optimisation.Et s’il était possible de dormir moins en quantité mais d’être en forme et accomplir ses objectifs Et s’il était possible de dormir 5h, 4h 3h voir 2h par jour et de ne pas être un zombie! L’on va voir comment hacker son sommeil!

1- Pourquoi dormons nous

Pour les adeptes du sommeil polyphonique ce rythme de 8 heures de sommeil par jour est un chiffre qui a été posé par la société et n’est aucun cas inscrit dans notre horloge biologique.

En effet, le rythme de sommeil naturel d’un enfant est réparti en une nuit courte de 3 a 5 heures complétée par plusieurs siestes dans la journée (Au grand damn des parents). Ainsi, vous avez été un adepte du sommeil polyphasique sans même vous en rendre compte.

Naturellement, le sommeil est découpé en plusieurs cycles. Jamy vous en dit plus!

Si l’on résume, voici les différentes phases de sommeil:

« L’éveil

Le sommeil lent lui-même divisé en 3 phases : l’endormissement, le sommeil lent léger, le sommeil lent profond

Le sommeil paradoxal ou sommeil REM du nom des mouvements oculaires rapides qui se manifestent pendant cette phase »

http://www.cenas.ch/le-sommeil/comprendre-le-sommeil/phases-du-sommeil/

Cependant ne pensez pas que chaque cycle de sommeil se déroule de la même façon! Votre sommeil sera très différent en fonction du nombre de cycles que vous finissez.

Ainsi, les premiers cycles de sommeil sont plus régénérateurs sur le plan physique que les derniers cycles de sommeil.

Ce n’est donc pas la quantité de sommeil qui importe mais la qualité des cycles que nous faisons.

« Au cours de la période de sommeil, de 3 à 5 cycles d’environ 90 minutes vont se succéder. Mais cela est une moyenne chez l’adulte et cela diffère selon l’âge mais aussi selon chaque individu. Et au sein d’un cycle, la durée de chaque stade varie en fonction du moment du sommeil. Les premiers cycles contiennent plus de temps de sommeil lent profond et les derniers plus de temps de sommeil paradoxal. »

http://www.cenas.ch/le-sommeil/comprendre-le-sommeil/phases-du-sommeil/

Sur le plan physique, sur une nuit de 8 heures seules les 2 premières heures sont réellement, réellement importantes pour notre santé! Nous « perdons » donc 5 à 6 heures par jour à dormir ou plutôt… à rêver! Quel temps perdu!

2- La pratique

Ainsi est née l’idée « d’optimisation » de son temps de sommeil en « supprimant » les cycles inutiles: le sommeil polyphasique.

Comment ça marche? En réduisant son temps de sommeil et en faisant des siestes l’on va demander à son corps de s’adapter et d’optimiser ces plus rares temps de repos. Ainsi lorsque vous serez endormi vous allez beaucoup plus rapidement et pendant une plus longue période tomber en phase de sommeil profond. Le sommeil profond étant la phase de sommeil réparateur, vous vous sentiez en forme! En résumé, vous allez mieux et moins dormir.

La première étape est bien de connaitre ses cycles de sommeil! Pour cela, la plus simple des solutions consiste à prendre note (mentale ou écrite) des moments où nous nous endormons naturellement. Les bâillements sont le signe un nous avons fini un cycle et pouvons entrer dans un nouveau cycle de sommeil. Ainsi prendre conscience du moment où vous devriez aller vous coucher.Vous remarquerez que certaines heures sont propices au sommeil.

La seconde étape consiste à ne plus compter votre sommeil en heures mais en cycles de 90 minutes (1heure 30). Cela vous permettra de relativiser la prochaine fois que vous aurez une insomnie: ce n’est pas la quantité de sommeil qui importe mais le moment auquel vous vous endormez et surtout réveillez. Ne jamais au grand jamais se réveiller en milieu d’un cycle !

La troisième étape pour diminuer son temps de sommeil est d’avoir une intension, un objectif qui vous fasse vous lever le matin. Raccourcir son sommeil est une démarche mentale qui va vous allouer du temps en plus, mais il faut déjà projeter comment vous allez le remplir. Vous n’allez pas passer les 5 heures de gagner à tourner en rond tout de même!

3- Un peu de théorie pour combler l’esprit

D’un point de vue théorique le sommeil polyphasique s’oppose au sommeil monophasique puisqu’il la journée est découpée en plusieurs temps de sommeils.

Il y a plusieurs sortes de sommeil polyphasique. Plus on avance dans les régimes et plus on s’oriente vers des régimes de sommeil extrêmes allant jusqu’à seulement 2 heures de sommeil par jour.

Le sommeil polyphasique de type Uberman est l’un des plus connus (il y en a deux) puisqu’il s’agit de concentrer et d’optimiser un maximum son sommeil en ne faisant que des siestes courtes et en ne dormant au total que 2 h dans une journée de 24h (il faut revoir la définition d’une journée dans ce cas ci). Seule une infime parti de la population a le pouvoir de tenir ce régime drastique de sommeil.

Pour vous renseignez sur les sortes de régimes polyphasique regardez ce document écrit par the poliphasic society qui vous éclairera!



La grande majorité des sommeils polyphasiques sont découpés comme suit : une longue période de sommeil (plusieurs cycles) et des périodes plus courtes (des siestes) ne complétant que quelques cycles.

Vous saurez donc que si vous ne dormez sue 3 heures pendant votre grand temps de sommeil (2 cycles) vous devrez au moins faire 2 siestes dans la journée (2 cycles également). Au total vous aurez dormi 4 cycles. 4 cycles de sommeil, c’est semblerait-il le minimum nécessaire pour un individu classique.

Si vous voulez commencer à avoir un sommeil polyphasique, commencez avec les plus simples et allez y progressivement! Votre corps est capable d’adaptation mais il ne faut en aucun cas le brusquer. Le manque de sommeil est l’une des pire pratique de torture après tout, on ne rigole pas avec cela!

A l’heure actuelle il n’est pas recommandé de pratiquer le sommeil polyphasique plus de 3 mois d’affilés. Evidement, si vous vous trouvez dans des conditions optimales rienne vous empêche d’aller au delà si ce n’est votre corps. Mais une fois vos objectifs atteint vous serez heureux de pouvoir rester au lit!

Il y a également des petites techniques qui sont recommandées:

  • Boire de l’eau au réveil
  • Bouger votre corps : faîtes du yoga
  • Ecrire ses intensions et objectifs de la journée
  • Ne pas abuser de café
  • RESPECTER SES SIESTES!

4- Les controverses

Le manque de sommeil serait l’un des grand mal de notre siècle. Des départements hospitaliers consacrés au sommeil ont vu le jour, signe que la médecine s’inquiète de ce phénomène. En effet, il ne vous aura pas échapper que le sommeil polyphasique se réalise dans une démarche de productivité. Bons nombres de dirigeants, de femmes et d’hommes de pouvoir auraient ou sont adeptes du sommeil polyphasique. Pour ne nommer qu’eux Napoléon et Margaret Tatcher.

Cependant, le sommeil polyphasique ne doit se réaliser uniquement par phase par mesure de prudence. La fameuse « dette de sommeil » peut nous attraper à tout moment. Les morts par Karochi au Japon (mourrir de trop travailler) est le cas le plus extrème des rythmes et des attentes productives que l’on nous impose.

Maintenant que nous vous avons (nous l’espérons du moins) effrayés en parlant du Koroshi nous voudrions souligner que le sommeil polyphasique ne consiste pas à ne plus dormir mais à dormir différemment! Si cela nous vous convient pas arrêtez!

Le sommeil est une chose intime: insomniaque, somnambule ou gros dormeurs notre corps et par dessus tout notre sommeil est unique.

II) Se nourrir de prana: Ne plus se nourrir de solide ni de liquide

Vous pensez que réduire son sommeil est une pratique extrême? Alors la suite va fortement vous surprendre !

1- Les explications

Le régime pratique est une pratique spirituelle et physique consistant à ne plus nourrir son corps de matière solide ou liquide mais …. de lumière!

Les adeptes du régime pranique sont avant tout des croyants qui croient en cette énergie pure qui se trouve dans chaque chose. Certains l appelleraient Dieu, d autres lumière ou encore énergie et prana

Il ne s’agit donc pas d’un jeun puisqu’il y a (selon les défenseurs) nutrition du corps non pas physique mais spirituel et émotionnel.

Car en effet, selon les praniques nous avons 3 corps qu’il faut nourrir: le corps physique, le corps mental et le corps émotionnel. Le corps physique n’est pas le seul à  compter. 

Comment se nourrir? Les pratiques sont des respirens, des breatharian qui respirent donc l’énergie du monde. Pour être plus précis, les praniques affirment se nourrir prana, de toute énergie, par le biais des pratiques de méditation, de yoga divers. Les adeptes du régime pranique incorporer par l’ensemble de leur sens l’énergie du monde.

Nous associons ces régimes car lorsque l’on ne mange plus solide le temps de sommeil se réduit. En effet, votre corps ne digère plus et n’a plus besoin de dépenser cette quantité folle d énergie. Les adeptes du régime praniques sont donc de facto des adeptes du régimes polyphasique voir de très petits dormeurs.

Attention, nous ne vous poussons en aucun cas à l’anorexie!

Le régime pranique n’est pas un jeun ni une pratique poussant au suicide. En effet, lors d’un jeun nous allons perdre du poids en arrêtant cet apport calorique. Les praniques vont compenser cette perte d’apport calorique par celle puisée dans le prana lui même

Ainsi, au cours du processus des 21 jours (que nous expliquons plus loin) une stabilisation du poids doit s’opérer. Si le poids se stabilise alors que vous ne mangez plus solide depuis des jours cela signifie que vous chercher votre nutrition ailleurs, donc certainement dans le prana. 

Vous pensez que les adeptes de ce régime sont peu nombreux et marginaux? Cela peut donc paraître très surprenant mais ce n’est pas un petit mouvement de pacotille.

Au cours de l’Histoire de nombreux ascètes se sont succédés et de toute religion et croyances confondus. Le régime pranique n’est en aucun cas une nouveauté quand bien même ce dernier est contesté par la communauté scientifique. 

Pourquoi « infliger »cela a son corps? Car seul le corps ne compte pas. Réapprendre à sentir son corps, à respirer , à se nourrir. Refaire l apprentissage complet de notre corps. Vivre différemment en somme!

2- Pourquoi tu manges?

Pourquoi manges-tu? Cette question peut paraitre très simple mais la réponse naturelle « pour me nourrir » est incomplète voir fausse. Nous ne mangeons pas uniquement car nous devons nourrir.

Nous mangeons pour partager un moment social avec les autres, pour tuer le temps, pour se sentir plein, pour faire plaisir, pour appartenir à une classe social; pour le plaisir des papilles mais surtout par habitude.

Nous sommes habitués à avoir 3 repas par jour voir 4 si l’on compte le petit snack de la pause café. Ceci est valable pour les populations ayant accès à une abondance suffisante de nourriture bien évidement.

Les sociétés « développées » font attention à leur ligne.C’est une nouveauté de notre siècle mais la nourriture que l’on ingurgite nous tue. La nourriture est partout, de mauvaise qualité, non nutritive et addictive. Nous rendons donc plein le corps physique au détriment des deux autres corps tout aussi important.

Si vous êtes intéressés par le régime pranique vous devez vous enlever la tête une idée qui nous rend addictes à la nourriture: si je ne manges pas je vais manquer et je vais mourrir.

Ceci est faux. Des expériences ont été menée. Il y a quelques siècles de cela notre espèce n’avait pas cette alimentation d’abondance que nous avons aujourd’hui.

L’expression « vivre d’amour et d’eau fraîche » pourrait donc être prise au sens littérale!

3- Le processus des 21 jours

Le processus des 21 jours est le protocole que tout apprenti pranique devra suivre avant de devenir officiellement un mangeur de lumière. Ce protocole a été écrite par la porte parole du mouvement, Jasmuheen.

Cette Australienne a été le fameux livre Vivre de lumière qui a popularisé le régime pranique dans le monde entier. Dans ce livre elle décrit le protocole à suivre.

Le processus des 21 jours se fait enfermé chez soi; à l’abri et au calme. les journées sont ponctuées de méditation, de yoga, de réflexion et d’introspection. C’est avant tout un voyage spirituel avant d’être une aventure corporelle.

La première semaine se fait au régime sec; sans eau ni nourriture. Selon les scientifiques, un être humain devrait mourrir au bout de 4 jours. Et bien en suivant cette méthode au 7 ème jours vous serez toujours vivant.

La seconde semaine se réalise avec des liquides. La dernière semaine consiste à de l’introspection des pensées et bien entendu à se nourrir de prana.

Le processus de 21 jours est un processus de sevrage du corps et de préapprentissage de sa propre force.

Pour en savoir plus sur le processus des 21 jours c‘est par ici! Vous pourrez en savoir plus sur l’avant et surtout l’après régime.

Des groupes se développent un petit peu partout dans le monde afin de réaliser ce processus des 2 jours en groupe.

4- La dangerosité et le scepticisme

Pour la communauté scientifique se nourrir de lumière est impensable, inimaginable et ne correspond qu’à un ramassis de mensonge.En effet, nul besoin de vous cacher que plusieurs individus ont trouvé la mort lors du processus des 21 jours.

Jasmuheen a été accusée par la justice Australienne de mise en danger de la vie d’autrui et incitation au suicide. Jasmuheen se défend en argumentant sur le fait qu’écrire un livre qui parle d’une pratique qui se pratique depuis des siècles ne fait pas de vous un prêcheur ou un avant-gardiste.

Nous ne pouvons blâmer la police Australienne car ce fut le cas pour l’une des victime trouvée mort prêt d’un lac en Ecosse, cette dernière avait le livre Vivre de lumière dans la poche…

Ce qui a énormément impacté le caractère crédible du discours de Jasmuheen fut cette expérience (qui n’a pas été la seule) menée par la communauté scientifique sur sa propre personne. Afin de tester la véracité de ses propos, les scientifiques ont enfermé Jasmuheen et ont observé si oui ou non elle pouvait réellement ne vivre que de lumière.

Je vous laisse voir la vidéo qui se solde par un échec de Jasmuheen. Cette dernière dira que les conditions dans lesquelles elles se trouvaient étaient délétères et il l’y eut été impossible de trouver une quantité de prana suffisante.

Ces expériences scientifiques sont chose courante. Une expéruence fameuse a été menée avec un Yogi Indien afin de savoir si cet homme n’avait bien plus manger solide depuis ses 13 ans.

Le premier argumentaire contre ce régime est le fait que nous pouvons mourrir de faim. Aux praniques de répliquer qu’ils ne contredisent pas cela mais que nous pouvons nous nourrir d’autre chose et que l’estomac seul ne doit pas être plein.

III) Pour aller plus loin

https://sommeil.ooreka.fr/astuce/voir/491937/sommeil-polyphasique

https://www.polyphasicsociety.com/wp-content/uploads/2017/05/PolySleep-Quick-Start-Guide.pdf

Comment fonctionne cette nouvelle alimentation? Dans son état naturel chaque cellule de notre corps, prend à partir de la force vitale (Prana, Qi, Energie) tout ce dont elle a besoin pour être en parfaite santé et en parfaite harmonie. Cette force vitale est à l’intérieur de nous mêmes et tout autours de nous

https://www.breatharianworld.com/fr/info/

http://pranique.com/proces21jour.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :